dimanche 4 décembre 2016

Ce sont les ours de la ferme à bile que nous essayons de ramener au sanctuaire


Ces six ours ont vécu pendant des années dans une ferme à bile vietnamienne - nous ne désespérons pas de les ramener «à la maison pour Noël». Ce sera la plus belle année de leur vie.
Enfermés  dans des cages à l’ aspect médiéval, ces 6 ours tristes  - quatre mâles et deux femelles - regardent dehors. A travers ces minuscules trous, ils ne peuvent voir que très peu de choses  du monde extérieur et ils doivent sûrement croire qu’on les a oubliés
Chacun d’entre eux a régulièrement souffert de l'agonie provoquée par  l'extraction de la bile. Leurs cages sont alignées côte à côte, mais ils n'ont jamais été en mesure d’atteindre et de  toucher un ami. Leurs souvenirs de la lumière du soleil et de la nature ont surement tous disparu.


Maintenant, avec votre aide, Animals Asia espère les sauver. Le Département de la protection des forêts (FPD) de la province de Dak Lak, où les ours sont gardés, a fait pression sur  le propriétaire afin qu’il les abandonne. Si une petite fenêtre  s’ouvre  pour enfin mettre fin à leurs souffrances,  l'équipe de sauvetage agira sans délai.


 «Nous avons exercé  beaucoup de pression sur les départements forestiers de la région pour forcer les agriculteurs à abandonner leurs ours et cela commence à porter ses fruits. Grâce à l’ aide que nous avons fournie  pour aider les éléphants Jun et Gold sauvés dans la province, nous avons gagné la confiance du département des forêts.
"Ils savent que s'ils peuvent convaincre les agriculteurs, nous pouvons agir rapidement, prendre les ours et leur donner les soins , la compagnie et la vie heureuse qu'ils méritent."
Tout sauvetage serait une entreprise majeure - le déplacement de six ours, 1 300 km de la ville de Buon Ma Thuot jusqu’à notre sanctuaire de Tam Dao, à une heure à l'extérieur de Hanoi. (Tuan Bendixsen)


 «Les ours ont désespérément besoin d'aide. Il est probable qu'ils ont été piégés dans ces petites cages depuis une dizaine d’années. Tout ce que nous savons sur leur santé, c'est qu'ils ont été utilisés pour la bile et qu’ils ont probablement vécu sans aucun soin vétérinaire.

"Notre priorité maintenant est de les sortir de là. Alors nous les soignerons, nous leur redonnerons la force qu’ils ont perdue et surtout  une vie nouvelle. ( Jill Robinson) 

samedi 3 décembre 2016

3 décembre : 22 jours avant Noël !

Il est encore temps de vous procurer r le cadeau parfait pour vos amis et votre famille sans cruauté envers les animaux. Miomojo fait des sacs élégants, sans nuire à un seul animal.
Pas de fourrure, pas de cuir, tous les styles. Et pour chaque superbe sac vendu, Miomojo fait un don de 10% à Animals Asia.
Pour voir la gamme de Miomojo, rendez vous sur ce lien  http://store.miomojo.com/store/en/



3 décembre 2016


Cette photo effrayante  a été prise la semaine dernière au Vietnam. Il montre un ours Lune effrayé, seul dans sa cellule bétonnée et sombre. Et il n'est pas le seul ...


Il y a 5 autres  ours comme lui vivant dans l'obscurité et souffrant d’ extractions quotidiennes de bile.

Aujourd'hui, nous lançons notre mission de sauver ces six ours afin de les ramener au sanctuaire pour les vacances de Noël,  mais nous avons besoin de votre aide! S'il vous plaît, aidez-nousr à les sauver. Http://bit.ly/HomefortheHolidaysRescue

vendredi 2 décembre 2016

2 décembre

23 jours avant Noël ! 

Aujourd'hui, la star du 3 décembre  est Bodo. Parfois, appelé «le Pacificateur» le célèbre Bodo est connu de tous. Il est arrivé tout jeune  dans notre sanctuaire en 2003 et a grandi pour devenir  un ours heureux et aimant s’amuser  - malgré la perte d’une patte, probablement prise  au  piège d’un  braconnier.
Pour aider à parrainer Bodo ou l'un de nos autres ours, vous pouvez vous rendre sur ce lien



jeudi 1 décembre 2016

1er décembre 2016

Seulement 24 jours jusqu'à Noël ! 
Notre star aujourd'hui est George sauvé en 2008.
Pour parrainer un ours : https://my.animalsasia.org/sponsor .

mercredi 30 novembre 2016

Samedi 3 et dimanche 4 décembre 2016

Nous tiendrons un stand au magasin Animalis d'Orgeval ( 78 ) de 10h à 19h30.


mardi 29 novembre 2016

La cruauté des fermes à bile au Vietnam menace également la survie des ours sauvages : traduction du rapport de TRAFFIC du 25 novembre 2016


Alors que les ours en cage des fermes à bile au Vietnam souffrent, leur sort signifie également que les ours sauvages sont en danger.
C'est la conclusion d'un rapport de l’ONG TRAFFIC qui stipule que l’agriculture des ours au Vietnam doit cesser si l’on veut sauver les populations sauvages. Alors que l’agriculture de bile d’ours semble décliner au Vietnam, la « zone grise » que constitue le trafic illégal menace les populations sauvages.
En 2005, le Vietnam a tenté de mettre un terme à l'élevage de la bile d'ours en mettant des puces électroniques à tous les ours existants dans les fermes et en interdisant l'entrée de nouveaux ours en captivité. En raison d'un manque de ressources nécessaires pour arrêter l'industrie, les agriculteurs ont été autorisés à garder les animaux qu'ils avaient actuellement après avoir promis de ne pas en extraire la bile.


Cependant, cette approche pragmatique signifiait que la grande majorité des agriculteurs continuaient à extraire la bile et à récolter de vastes bénéfices de cette industrie.
Avec cette bile d’élevage encore disponible dans de nombreux points de vente de médecine traditionnelle, la demande pour des produits sauvages est restée élevée. Des clients supposant que les produits sauvages sont plus puissants.

Lalita Gomes, agent de projet de Traffic a déclaré :"Bien que notre étude ait révélé que la culture de la bile d'ours est peu rentable et est en déclin au Vietnam, la vente de produits d'origine sauvage est particulièrement alarmante et souligne la menace persistante sur les populations d’ours à travers l'Asie.


Le directeur asiatique du Vietnam, Tuan Bendixsen, a déclaré:
"Les conclusions du rapport s'inscrivent dans ce que nous avons observé : l'industrie de la bile d’ ours est en déclin. Mais, tant qu'il y aura des ours dans les fermes, leur bile sera extraite et cela alimentera un marché qui menace directement les populations sauvages.
"La seule façon de conserver les populations sauvages restantes d’ours Lune et d’ours malais en Asie du Sud-Est est de vider les cages. Animals Asia est prêt à sauver des ours à tout moment n'importe où dans le pays et travaille activement avec les autorités vietnamiennes.


Le rapport – en partie financée par Animals Asia - donne un nouvel élan à la feuille de route des ONG pour mettre fin à la culture de la bile d'ours. Animals Asia travaille actuellement avec des partenaires gouvernementaux pour finaliser un mémorandum d'accord (MOU) qui définira une fin de l'industrie au Vietnam.


En bref, il préconise la mise en place de centres de sauvetage d'ours supplémentaires dans tout le pays pour s'occuper des quelque 1 000 ours qui souffrent actuellement dans les fermes. Selon les termes du projet de document, Animals Asia fournirait des avis d'experts sur la gestion des installations.
À ce jour, Animals Asia a sauvé plus de 600 ours de l'industrie de la bile d'ours au Vietnam et en Chine.
Plus tôt ce mois-ci, une équipe de sauvetage d'Animals Asia a libéré quatre ours Lune dans la province de Gia Lai au Vietnam.