Pas de montreur d'ours à Briançon ! signez la pétition !

Le 30 juin et le 1er juillet 2018, Frédéric Chesneau et son ours Valentin participeront à la fête médiévale de Briançon, organisée par l'association "Le cœur de Vauban".
L'ours Valentin devra parcourir plus de 1400 kilomètres aller/retour pour venir « amuser » les habitants de Briançon. En mai, d’après les signalements qui nous ont été rapportés, Valentin a déjà passé au minimum 3275 kilomètres sur les routes de France pour assurer les prestations imposées par son dresseur. 

La place de l’ours Valentin n’est pas devant un public et son dresseur n’est pas un sauveur d’ours !

Les ours sont des animaux discrets et solitaires. Dans le milieu naturel, l’ours a un domaine vital très vaste, pouvant atteindre plusieurs milliers de kilomètres carrés. Il fuit instinctivement tout contact avec les hommes, mais aussi avec ses congénères, à l’exception des courtes périodes pendant lesquelles les mâles et les femelles se reproduisent. Tout ceci pour dire qu’un ours n’a pas sa place dans une fête médiévale ! Comment peut-on espérer sensibiliser le public en exhibant un animal tellement imprégné qu’il ne pourrait survivre sans son dresseur ? Cette complicité est illusoire et créée de toute pièce pour faire croire au public que Valentin aime sa vie d’ours artiste. Pensez-vous réellement que sa place soit sur les routes et dans les fêtes de villages ? 

 Pétition en ligne :
https://www.aves.asso.fr/2018/05/non-a-lexploitation-de-lours-valentin-lors-des-medievales-de-briancon-31-juin-et-1er-juillet-2018/ 


Les Macaques victimes des modes et de la fascination des humains




La fascination pour une espèce si semblable à la nôtre a conduit au braconnage de milliers de Macaques dans la nature - maintenant, c'est à nous de les aider.
Les Macaques vivent dans des communautés complexes, utilisent des outils pour accéder à la nourriture et partagent leurs découvertes par le biais de l'apprentissage social.
Leur similarité physiologique en fait le primate de choix pour la recherche médicale, tandis que leur beauté perçue comme des "mini-humains" en fait des candidats de choix pour les animaux de compagnie exotiques et les animaux de spectacle.


Des milliers de Macaques sont exploités dans les cirques du monde entier. Ils sont forcés par la peur et la punition d'exécuter des tours insignifiants pour le divertissement.
Beaucoup d'autres sont logés dans de mauvaises conditions en tant qu'animaux de compagnie chez des particuliers. Ces animaux passent souvent beaucoup de temps enchaînés et isolés socialement.
Pour ces animaux hautement sociaux ayant des besoins comportementaux, psychologiques et physiologiques complexes, les garder comme animaux de compagnie, les enchaîner, les loger dans des cages stériles et les utiliser dans des cirques cause un stress et des souffrances extrêmes.
Dans le parc national de Yok Don au Vietnam, la situation n’était pas meilleure : quatre Macaques avaient été amenés au parc après avoir été sauvés mais ils continuaient de vivre séparés dans de minuscules caisses en bois et des cages en métal. Heureusement, Animals Asia a pu aider.
Des vétérinaires ont été envoyés tandis que des experts ont été recherchés pour concevoir des enclos ouverts qui permettraient aux Macaques de vivre en groupes sociaux et d'exprimer des comportements naturels.


L'exploitation des Macaques par l’industrie du tourisme est cependant de plus en plus touchée et le signe est que TripAdvisor, le plus grand site de voyages au monde, a annoncé qu'il refuse dorénavant de promouvoir ces spectacles avec des animaux sauvages.


Si vous souhaitez aider les Macaques et autres animaux qui souffrent par l'industrie du tourisme, signez la pétition et dites à TripAdvisor d'arrêter de permettre que leur plate-forme soit utilisée à mauvais escient pour la cruauté envers les animaux.
https://www.animalsasia.org/intl/tripadvisor.html#sign