vendredi 9 décembre 2016

Six ours sauvés d'une ferme à bile au Vietnam

Six ours Lune ont été sauvés d'une ferme à bile dans le centre du Vietnam et transportés avec succès durant 1300 km jusqu’au sanctuaire.


Après avoir passé 10 ans en cage, les six ours ont finalement été libérés d'une ferme à bile à Buon Ma Thuot par une équipe d'Animals Asia lundi 4 décembre.
Les ours ont ensuite parcouru 1 300 km par la route jusqu’au centre de sauvetage de Tam Dao, à une heure de la capitale Hanoi, où ils sont arrivés le jeudi 8 décembre.


Pendant le sauvetage, les premiers soins d'urgence ont été effectués par l'équipe vétérinaire d'Animals Asia pour soulager la douleur chronique de l’un des ours.

L'ours Lune – à présent nommé Snow - souffrait des pattes arrière déformées à la suite de la captivité, et dont les griffes s’étaient développées dans les coussinets.
Les vétérinaires ont constaté que les griffes étaient incarnées jusqu'à 3 centimètres causant des plaies remplies de pus.


La vétérinaire Mandala Hunter-Ishikawa a déclaré:
" Snow était dans un état terrible. En plus des plaies douloureuses de ses pattes, nous avons découvert qu'à un moment donné en captivité, il avait perdu deux tiers de sa langue. Il est probable qu'il ait été mordu dans un combat avec un autre ours. Nous avons pu soulager sa douleur en lui donnant des antibiotiques qui ont rendu le voyage beaucoup plus agréable pour lui. Maintenant qu' il est de retour au sanctuaire, nous pouvons surveiller de près ses blessures et finalement mettre fin à cette douleur chronique dont il a souffert"

Après avoir achevé le long voyage vers leur nouvelle maison, les ours commencent une période de quarantaine avant d'entamer le processus de réadaptation.
Les ours sauvés des fermes à bile souffrent de problèmes physiques et mentaux. Beaucoup ont vécu avec une douleur chronique due à des blessures ou des dents cassées. Ils ont aussi été blessés après avoir été pris dans des pièges dans la nature. Ils sont aussi sont mentalement marqués par le traumatisme d'une vie de captivité dans de minuscules cages.



«Nous sommes tellement heureux et soulagés d'avoir ces six ours traumatisés arrivés sains et saufs 'à la maison'. Leur souffrance a été profonde - pas seulement durant des jours ou des semaines, mais très probablement durant 10 ans. Maintenant, nous pouvons commencer à réparer leurs corps et leurs esprits brisés. Au sanctuaire, ils recevront des soins, seront présentés à une communauté d'ours sympathiques, seront stimulés physiquement et mentalement et pourront bientôt chercher leur nourriture dans une grande enceinte extérieure.
Il faudra du temps, mais nous savons par expérience que même les ours qui ont souffert autant que ces six courageux, peuvent se remettre et vivre le reste de leurs jours dans le confort et la paix. Nous adressons tous nos remerciements à toutes les personnes dans le monde qui se sont joints à nous pour aider à ramener ces ours à la maison.
Le sauvetage a été rendu possible grâce aux efforts déployés par les fonctionnaires du Département de la protection des forêts de la province de Dak Lak qui ont convaincu l'agriculteur de renoncer volontairement aux ours. ( Jill Robinson)

«Grâce à la collaboration du Département provincial de la protection des forêts de Dak Lak, nous avons pu fermer une autre ferme dans la province. Avec ces six cages vides, il ne reste plus à Dak Lak qu’un seul ours et cette province sera libérée. Quand le dernier fermier sera convaincu de libérer son ours et de lui permettre d’arrêter de souffrir, nous serons de retour.
L'élevage de la bile d'ours consiste à garder des ours vivants dans le but d'extraire leur bile - par une variété de techniques invasives et douloureuses - pour les utiliser en médecine traditionnelle.
En 2005, le gouvernement vietnamien a tenté d'éradiquer l'élevage de la bile d'ours en instaurant un micropucage de tous les ours en captivité et ainsi interdire l'ajout de nouveaux ours .
À l'époque, plus de 4 200 ours étaient détenus dans des fermes à travers le pays. Comme l'Etat était incapable de fournir des abris de sauvetage pour un si grand nombre d'animaux, les agriculteurs ont été autorisés à garder les ours à condition qu'ils n’extraient plus la bile.
Malheureusement, cette solution pragmatique a permis à l'élevage de la bile d'ours de persister dans le pays malgré son illégalité. Environ 1 000 ours sont encore gardés en cage dans des fermes à bile au Vietnam.
À ce jour, Animals Asia a sauvé environ 600 ours, principalement de l'industrie de la bile d'ours. Elle continue de prendre soin d'environ 400 ours dans les sanctuaires en Chine et au Vietnam. ( Tuan Bendixsen)