Bilan et compte-rendu photos du salon bio d'Angers

 Voici le lien : http://www.animalsasiafrance.fr/p/salon-zen-et-bio-angers-24-26-fevrier.html

Débat au Muséum d'histoire naturelle lundi 6 mars à 18h

Notre présidente Michèle Jung a l’honneur  d'être invitée au débat  en tant que responsable d'Animals Asia France compagnie de  Farid Benhammou, géographe, Agro Paris Tech – Engref,
Olivier Guder, Administrateur, Animateur de la région Ile de France, association Férus, Patrick Haffner, responsable du pôle Espèces du service du Patrimoine naturel, Muséum national d'Histoire naturelle.


Six incroyables ours sauvés commencent à croire à l'amour


Ces ours étaient craintifs, furieux et en souffrance quand ils ont été sauvés d'une ferme à bile. Maintenant ils savent que leur douleur est terminée. Quand les ours Lune Poe, Ivy, Cranberry, Snow, Bi Xanh et Winter ont été sauvés en décembre 2016 par Animals Asia, ils n'avaient aucun moyen de savoir que leur passé tragique était maintenant derrière eux. Durant le long voyage de 1 500 km qui les a menés dans leur nouvelle maison, chacun d’entre eux était craintif, en colère et bouleversé – s’attendant sans doute à ce que leur prochaine destination soit tout aussi horrible que les cauchemars qu'ils avaient précédemment enduré dans la ferme à bile.
Mais deux mois plus tard, les six ours sont sortis de quarantaine et se sont installés dans des tanières spacieuses remplies de friandises, de lits, de structures et de jouets pour les stimuler et les maintenir en bonne santé.
Ils ont des rondins de bois et des pierres pour jouer , des feuillages pour construire des nids, des mangeoires en forme de puzzle pour les garder vifs mentalement, et des jouets pour les divertir. 



Le plus important de tout est que pour la première fois dans leur vie, ils sont nourris avec une alimentation saine et la douleur ne fait plus partie de leur quotidien grâce à des opérations chirurgicales qui ont soulagé leurs maux. 
Actuellement ils sont maintenus seuls - le prochain déplacement sera le début d'une intégration lente avec d'autres ours. C'est une étape qui ne peut être effectuée que lorsque les soigneurs pensent qu'ils sont physiquement et mentalement prêts. Mais dans l'intervalle, leurs tanières adjacentes signifient qu'ils peuvent commencer à construire une amitié à travers les barres et se réconforter mutuellement.

Ils doivent apprendre à faire confiance à leurs soigneurs et leurs semblables. Comprendre que leur tourment est terminé signifie qu'ils peuvent profiter de la vie sans peur ni agressivité.
Louise Ellis, manager de l’équipe a déclaré:
"Ils sont tous beaucoup plus calmes qu'ils étaient lors du sauvetage et nous ne voyons pas autant d'agressions qu’avant. Nous travaillons à construire une confiance individuelle et chacun s’est énormément amélioré au cours des dernières semaines depuis qu'ils ont déménagé dans les tanières. Ils ont besoin de comprendre qu'ils sont aimés maintenant et que la douleur dont ils ont souffert depuis si longtemps est terminée.


"Cranberry se distingue vraiment parmi le groupe. C’est une ourse adorable qui était très effrayée et nerveuse lors du sauvetage, elle a été surnommée «Cranberry la grincheuse». Seulement maintenant nous commençons à réaliser que ce surnom n’est plus du tout mérité :-)
"Cranberry est visiblement plus calme maintenant qu'elle est habituée à la tanière. Lorsque nous l'avons transférée de la quarantaine, elle était très réticente à retourner dans une cage de transport, mais maintenant elle fait suffisamment confiance à ses soigneurs pour être pesée et elle répond aux appels pour venir prendre son traitement devant sa tanière. Je pense qu’elle commence à comprendre qu’elle est à présent en sécurité.
«Certains ours ont même joué entre eux à travers les tanières adjacentes et le partage des jouets est un signe prometteur, non seulement parce qu’ils deviennent plus à l'aise et détendus, mais aussi qu'ils pourront bientôt être intégrés à d’autres ours. 
Bi Xanh est un ours plein d’énergie que nous pensons intégrer très bientôt et nous avons déjà vu des signes selon lesquels il pourrait bien s'entendre avec son voisin Winter.


Du sauvetage à la retraite: aider les ours qui ont souffert à vieillir avec dignité


Comme les ours sauvés vieillissent, ils ont besoin de davantage de soins – nous vous présentons l’héroïne qui a consacré 10 ans à les aider à le faire de belle manière. Ayant accueilli ses premiers ours en 2000, bon nombre des 98 «résidents» du sanctuaire d’Animals Asia à Chengdu ne sont plus jeunes. On peut s'attendre à ce que les ours vivent à environ 30 dans la nature, mais pour les survivants de la bile c’est souvent beaucoup moins. Ceux qui sont arrivés en tant qu'adultes et ont joui de plus de 15 ans avec Animals Asia sont maintenant dans l'âge moyen, alors que d'autres sont à la fin de leur vie.
La majorité d’entre eux est arrivée brisée par des conditions de vie cruelles et l'extraction brutale de la bile. Ces ours ayant souffert longtemps ont besoin de soins intensifs pour gérer leurs corps malades.
En tant que directeur de l'équipe vétérinaire de Chine, Nic Field a consacré les dix dernières années de sa vie professionnelle à Chengdu à s’occuper et soigner des ours rescapés qui se trouvent dans cette situation.

Nic Field explique comment la vie au sanctuaire a changé au cours de la dernière décennie, comme les ours ont vieilli, et comme le personnel et le centre ont dû s'adapter au changement des besoins.

"Au cours des 10 dernières années, nous avons dû être constamment prêts à nous adapter aux besoins des ours. Comme le temps a passé, un nombre croissant d'entre eux souffrent de problèmes aux articulations, aux yeux et aux dents - les conséquences habituelles de la vieillesse. Pour nos ours âgés, nous devons constamment fournir des soins vétérinaires et surveiller leurs conditions ainsi qu’évoluer pour maintenir leur bien-être. Il a un impact sur les ressources car la fabrication entière d'un enclos doit souvent être adaptée aux besoins des ours. Les problèmes de mobilité associés à l'arthrite sont un excellent exemple. 
Tout d'abord, nous nous efforçons de minimiser les problèmes communs grâce à la surveillance de leur poids et nous encourageons les exercices. Cela est possible en offrant aux ours l’opportunité de chercher leur nourriture, de grimper et de faire toutes les choses que les ours doivent faire en plus de leur fournir une alimentation équilibrée.
"Cependant, quand les ours arrivent physiquement brisés - comme c’est le cas pour ceux des fermes à bile - nous devons prendre d'autres mesures. Ces ours nécessitent des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires, des contrôles réguliers impliquant les rayons X et des examens physiques, et une observation constante pour vérifier les changements de leur mobilité, le comportement et l'activité qui pourraient nous indiquer la progression de leur état.
Les ours sont surveillés tous les jours pour voir s’il y a des signes de maladie, de vieillissement ou des problèmes de souffrance. Si c'est l'âge, il peut être temps d'ajuster leur environnement et les installations.


Nic ajoute:
«Lorsque leur mobilité est compromise au-delà d'un certain degré alors - tout comme avec les humains plus âgés - nous devons modifier l'environnement pour les aider à maintenir leur indépendance. Certains de nos plus vieux ours sont dans des zones spécialement conçues avec des paniers et des lits inférieurs, des rampes entre l'entrepôt et l'enceinte, un plancher antidérapant et des secteurs de vie plus petits. La vie bruyante des communautés d'ours signifie également que les ours les plus faibles sont logés ensemble dans une enceinte distincte que nous appelons une« zone de soins spéciaux ».
Il s'agit essentiellement d'une maison de retraite où ils ont un ou deux compagnons d'un âge similaire et n'ont pas à rivaliser pour la nourriture ou à repousser les jeunes compagnons de jeu.
Quand on s’occupe des ours à la fin de leur existence, la qualité de vie est une question constante pour nous. Nous travaillons étroitement en équipe - personnel vétérinaire, encadrants des ours et soigneurs - pour évaluer tous les aspects de la qualité de vie d'un individu. Nous devons prendre en compte, non seulement ce qui est normal pour l'espèce, mais normal pour cet individu. Examens des dossiers, observations visuelles et évaluations qui nous permettent de contrôler leur douleur et leur fournir tout ce dont ils ont besoin et qu'ils méritent. Ces animaux ont été sauvés de la douleur et de la souffrance, nous n'avons aucune intention de les faire souffrir davantage.

L'équipe connaît des alternances d’émotions. De l'accueil des ours au sanctuaire jusqu’à ce qui peut être un adieu dévastateur.

Nic conclut:

«Ce travail comprend vraiment toute la gamme des émotions. J'ai vu des ours sauvés et réhabilités dans des communautés d'ours affectueux. J'ai vu des ours développer des amitiés - et parfois même avoir des ennemis - car ils sont tous des individus et tout le monde ne s’entend pas toujours.
Il n'y a pas de meilleure satisfaction dans notre travail que de voir un ours ayant longtemps souffert profiter enfin de sa vie au soleil. Mais il y a tellement de jours ensoleillés pour chaque ours. Comme j’ai fini mon travail ici, j'ai dû dire au revoir à des ours que j'ai vraiment aimé, mais je le fais sachant que toute l'équipe a fait tout son possible pour leur donner la qualité de vie qu'ils méritent et cela le plus longtemps possible . "
Le sanctuaire de Chengdu en Chine a actuellement sept ours dans la zone de soins spéciaux. Parmi les 98 ours du centre, plus de 20 sont considérés comme des ours âgés, bien que la définition de la vieillesse soit difficile car l'âge exact des ours n'est pas connu.


SALON ZEN ET BIO à ANGERS du 24 au 26 février 2017

Notre groupe y tiendra un stand durant les 3 jours de 10h à 19h. En espérant vous y voir nombreux :-)



Restons dans l’esprit de la Saint Valentin : souvenez-vous…….


" Les ours Lune Angélica et Cinnamon furent l'un pour l'autre, la seule source de réconfort mutuel durant 10 longues années dans une ferme à bile, séparés seulement par les cruels barreaux de leurs cages rouillées.
Mais ces amis depuis toujours purent enfin se rencontrer et se toucher lorsqu'ils furent délivrés et il était évident qu'ils avaient très envie d'être ensemble.
Désormais, ils ne font pas un pas l'un sans l'autre. Cinnamon est absolument en adoration devant Angélica qui a perdu ses 2 pattes antérieures, lui réservant le premier choix au buffet du petit déjeuner matinal et la veillant pendant son sommeil.
Leur amitié est l'une des plus fortes et touchantes que nous ayons jamais connue au sanctuaire.
Nous ne saurons jamais si les ours rêvent d'une meilleure vie lorsqu'ils sont retenus dans les fermes à bile, une vie où ils peuvent se pelotonner douillettement, jouer et profiter d'après-midi ensoleillées ensemble mais s'ils le font, vous avez réalisé les rêves de Cimmaron et d'Angélica. Merci !"


Blackie souffre de problèmes d'allergies

AnimalsAsia fait un appel aux dons pour une ourse qui souffre de graves problèmes d'allergies.
"Pendant des années, Blackie est restée confinée, désespérément seule, dans une minuscule cage, sans un brin d'herbe en vue. Maintenant elle peut bénéficier d'une belle vie, sauf sur un point...
Secourue d'une ferme à bile en 2012 "notre ourse aux démangeaisons", Blackie, aime sa nouvelle vie. Elle flâne au soleil, se délecte de délicieux mets et a même trouvé un ami en la compagnie du doux ours Parly. Mais ses allergies agressives la font souffrir atrocement et se gratter jusqu'au sang. 

Après des années d'essais, nos vétérinaires ont finalement trouvé la solution dans un nouveau traitement destiné aux chiens. Nous avons constaté une très grande amélioration de son état avec ce médicament qui la soulage mais il y a un problème...
Il est très cher, revenant à environ 44 euros par semaine et avec plus de 370 ours à soigner, c'est un nouveau coût que nous ne pouvons pas assumer sans votre aide. "

De la cruauté des fermes à bile aux doux rêves pour les étonnants bâtisseurs de nids que sont les ours.


Regardez les images incroyables qui montrent comment ces animaux qui ont souffert pendant si longtemps vivent à nouveau réellement comme des ours. Tandis que la plupart des ours dorment pendant l'hiver, l'ours brun César a commencé de considérables travaux de construction en quête d’un lit parfait. Chaque comportement naturel que nous montrent les ours dans notre sanctuaire de Chengdu en Chine est un sujet de fête. La plupart sont sauvés du commerce des fermes à bile où ils ont subi des extractions quotidiennes dans de minuscules cages signifient que leurs instincts sont tout sauf oubliés. Maintenant, dans le sanctuaire, les ours expriment leur comportement naturel en dormant et en fabriquant un nid quand les températures chutent. 




Comme de nombreux ours entrent en repos hivernal - une sorte de semi-hibernation – le personnel d’Animals Asia s'assure que chaque ours a tout ce dont il a besoin pour se reposer durant cette saison. Cela signifie leur fournir des substrats tels que des feuilles pour la construction de nids. Mais le personnel fournit également quelques nids prêts à l'emploi qui font de très bons lits pour la plupart des ours. Mais encore une fois, l'ours brun César préfère quelque chose d'un peu plus impressionnant. Elle commence rapidement à creuser pour se faire un « boudoir » sur mesure. 


Nic Field directeur de l’équipe de vétérinaires d’Animals Asia en Chine a déclaré: «Comme d'habitude, cet hiver, une impression de quiétude s’est abattue sur le sanctuaire alors que la plupart des ours sont devenus de plus en plus inactifs - ce qui a rendu les travaux de technicien de César encore plus remarquables. Elle a utilisé ses énormes griffes d'ours brun pour creuser un espace pour dormir, qui est plus une maison qu'un nid. "Ce donnera un peu plus de travail à l'équipe à la fin de l’hiver pour combler le trou, mais nous ne refuserons jamais à César ou à tout autre ours la possibilité d'exprimer leurs instincts comme celui-ci - ce genre de liberté et le comportement naturel est une énorme partie de Leur bien-être.



 Il n’a plus rien à voir le temps de la ferme à bile où César a passé ses premières années – emprisonnée dans un corset en métal et incapable de se déplacer alors que sa bile était régulièrement extraite pour une utilisation dans la médecine traditionnelle. Dans les sanctuaires d'Animals Asia, les ours sont activement encouragés à profiter de leurs siestes. Alors que la plupart des ours continuent à chercher leur nourriture - bien que beaucoup plus lentement tout au long de l'hiver, quelques-uns sommeillent davantage Ces ours endormis seront mis dans leur tanière. Avec les espaces extérieurs partagés entre les groupes d’environ 20 ours, les soigneurs ne peuvent pas se permettre d'avoir un ours somnolent qui s’écroule sur l'herbe laissant le personnel incapable d’entretenir les enclos. 



Nic dit: «Dans la mesure du possible, nous essayons de permettre aux ours d’hiverner dans les enclos. Mais les ours qui somnolent peuvent nicher pendant des mois mettant au défi d’entretenir et de nettoyer les enclos Les ours qui restent plus actifs ont encore besoin de leur enrichissement quotidien afin que les véritables dormeurs puissent passer l'hiver. «Ils sont confortablement installés dans leurs tanières avec tout ce dont ils ont besoin pour se blottir, de la paille, des feuilles séchées, des sacs de jute et tout ce qui leur permet de fabriquer leurs nids. "Onze ours sont actuellement enfermés pour l'hiver. Nous allons garder un œil sur eux et quand nous verrons des signes accrus de somnolence, nous les mettrons aussi dans une tanière. Chaque ours a la liberté d'être l'ours qu’il veut être-dans le cas de César cela semble signifier une toute nouvelle vocation! ". 




Heureuse Saint Valentin de la part d’Animals Asia


Joyeuse saint Valentin. S'il vous plaît ne cessez jamais de leur porter attention. Ne perdez jamais la capacité d'aimer ces pauvres animaux qui ont tant souffert et qui auparavant n'avaient personne pour leur donner l'affection qu'ils méritent.
Si vous souhaitez marquer cette journée spéciale en envoyant un petit cadeau de la Saint-Valentin à un ours - s'il vous plaît cliquez ici http://bit.ly/beargifts
Un grand merci à vous
Beaucoup d’amour et de câlins d’ours de notre part à tous. Passez une merveilleuse journée.

Les associations chinoises de protection des animaux prennent de l’essor, sauvent des vies et s’expriment


Les organisations chinoises de sauvetage des animaux gagnent en maturité, renforçant leur expertise et leur financement et sauvent ainsi de plus en plus de vies.
Pour l’association NSAPA (Nanchang Small Animal Protection Association), la contribution d’Animals Asia a été fondamentale dans le sauvetage de plus de 100 chiens errants.
Zhang Beibei pour l’association NSAPA déclarait «Ces six dernières années, nous avons gagné beaucoup d’expérience et avons obtenu énormément d’aide de la part d’Animals Asia. Le bien-être des animaux a été amélioré et nous pouvons maintenant lancer plus d’actions pédagogiques envers le public afin de les sensibiliser à la cause animale. Animals Asia a toujours été présent dans notre travail difficile »



 Le conseil et l’expertise fournis par Animals Asia lors des symposium «Dog Ownership Management Symposium» et «China Companion Animal Symposium» consacrés aux animaux de compagnie furent déterminants dans le développement du sanctuaire de NSAPA.



Ces évènements réunissent une large palette de participants – des représentants du gouvernement aux organisations non gouvernementales locales – permettant d’aborder les questions relatives à la cause animale.
Pour Zhang, ces évènements ont aidé son organisation à apprendre de celles qui ont traversé des expériences semblables dans le passé et a priorisé ses ressources.
NSAPA, guidé par les missions prioritaires – éduquer, stériliser, secourir – a permis de sauver des centaines d’animaux.



Irene Feng, directrice Chats et Chiens pour Animals Asia déclarait «Durant ces années où nous avons travaillé pour aider les animaux en Chine, nous avons constaté que de nombreuses personnes témoignaient de leur indignation de leur souhait d’aider en face de chaque tragédie.
La compassion ne fait pas défaut ici et nous cherchons à l’exploiter à travers nos actions d’éducation auprès des populations locales.

La NSAPA est un exemple d’association ayant bénéficié du soutien d’Animals Asia.



En 2016, Animals Asia a travaillé auprès de 14 associations de protection des animaux.
Les jeunes pousses avaient des besoins fondamentaux : infrastructure, médicaments, vaccins, aliments et même des appareils de chauffage pour l’hiver.

Conseil et expertise furent aussi cruciaux. Au total, plus de 7800 animaux furent secourus en juste un an.



Ces organisations sont devenues également le porte-parole des animaux – dénonçant les actes de cruauté, prônant l’éducation – et une voix croissante dans la campagne visant à mettre fin au marché de la viande de chien et de chat.
Jill Robinson, fondatrice et directrice de Animals Asia déclarait «Eduquer les associations locales est une part prépondérante de nos actions en Chine. Seuls le partage de ressources et d’expertise permettent de démultiplier le potentiel d’actions.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Animals Asia n’aurait jamais imaginé sauve 8000 animaux en un an, mais, en prodiguant conseil et formation auprès des associations locales, nous avons réalisé l’impossible. 
En outre, nous avons semé des graines. Ces associations peuvent maintenant se développer et aider d’autres nouvelles associations, créant ainsi un cercle vertueux et produisant un impact de masse sur la population»



Depuis maintenant 19 ans, Animals Asia a travaillé sans relâche afin d’améliorer le bien-être des chats et des chiens en Chine. 
A ce jour, les conférences auprès des ONG, les campagnes auprès des populations, les programmes d’éducation, de vaccination, de stérilisation, de formations de vétérinaires ont aidé des milliers d’animaux à travers le pays.

La lettre bouleversante de l’adieu à une ourse sauvée qui est morte trop tôt


Elle lui a tout donné mais Shanti est morte avant que sa soigneuse Kelly puisse regarder cette ourse Lune sauvée d’une ferme à bile profiter du soleil.
Rescapée de la baie d'Halong au Vietnam en juin 2015, il est apparu immédiatement que Shanti avait horriblement souffert.

Durant plus de 18 mois, ses soigneurs ont travaillé sans relâche pour gagner sa confiance et l'encourager à embrasser la vie à nouveau, mais finalement ils ne pouvaient pas redonner à Shanti ce qui lui avait été enlevé et elle n'était pas mentalement prête à vivre dans les immenses espaces extérieurs.
En janvier 2017, Shanti a commencé à souffrir de paralysie et de spasmes aux pattes arrière. Elle a refusé de manger, laissant peu de choix à ses soigneurs, sinon de mettre fin humainement à sa souffrance. Elle a été enterrée au sanctuaire de Tam Dao au Vietnam.
La responsable des ours, Kelly Donithan, a été durement frappée par cette perte. Sa lettre déchirante, décrivant sa relation avec Shanti et les sentiments de perte à sa mort mérite d’être communiquée à un public plus large.
Voici ce que cette lettre comprend :


«Alors que je me suis assise près de sa tombe ce matin, je lui ai demandé pardon de n’avoir pas su mieux comprendre ses besoins et ses désirs. Je me suis répandue en excuses pour la cruauté que mon espèce lui a fait subir, et qui a créé tant de défis dans sa vie, même après avoir été délivrée et aimée si fortement. J'ai fermé les yeux et je l'ai vue dehors dans l'herbe, quelque chose que j’ai imaginé depuis des mois, mais que je ne verrai jamais.
"Repose en paix Shanti . Que ton nouveau monde soit sans douleur, plein de soleil et de fleurs de pommiers. Merci pour le temps que tu nous as accordé. Je t'aimerai toujours.

Vous pouvez lire la lettre au complet ici :
"Quand j'ai reçu le message la semaine dernière disant que Shanti n’allait pas bien, mon cœur s’est serré. J’étais inquiète, perdue, étonné, déroutée et absolument amoureuse de cette ourse durant l’année et demi passée avec elle.

D'abord, j’ai gagné sa confiance et établi une relation avec elle. Rien n'était facile pour Shanti et les progrès sont venus petit à petit comme la première fois où j’ai pu lui donner une cuillerée de lait condensé sur une cuillère de taille normale par opposition au stratagème rétractable qui avait été nécessaire pour l'atteindre pendant les semaines où elle a refusé de quitter le fond de sa tanière.
Lentement, Shanti a fait des progrès et nous avons développé une amitié qui s'est exprimée en clins d'œil subtils, en confiture de fraise et en soupirs de détente.
Puis il y avait les problèmes d’appétit. Shanti ne mangeait pas de nourriture d'ourse «normale». Elle refusait complètement les pommes et s'assurait que j'étais bien consciente de son dégoût par de hauts cris de mécontentement.
Je me suis creusée la tête pour trouver des saveurs et des consistances qu'elle accepterait. Aliments pour bébés, céréales de riz, légumes cuits, fruits hachés, assaisonnés de sirop de chocolat ou de yogourt, de confiture……….. Mais tout régime accepté ne durait pas plus de quelques jours ou quelques semaines et se soldait par un brusque refus de Shanti.

Avec l'équipe vétérinaire, nous avons cherché des raisons médicales physiques pour ce manque inhabituel d'appétit. Il y a eu des périodes d'attente et d'observation pour éviter de faire constamment de nombreux changements dans la vie de Shanti, mais les mêmes questions revenaient «pourquoi» et «que faire ensuite?

Alors que Shanti renforçait sa confiance en la vie et répondait beaucoup mieux à ses soigneurs, elle était encore un ours qui exigeait plus de douceur, plus de temps et plus de patience pour établir la confiance.
Nous avons commencé à considérer que son anxiété chronique jouait peut être un rôle dans son appétit instable Après beaucoup de discussion, on a décidé de donner à Shanti des antidépresseurs espérant ainsi résoudre toutes les complications de santé mentale.
Au début, il nous a semblé que c’était un pas dans la bonne direction. Son appétit a augmenté et pour la première fois, nous avons pu lui faire manger tous les aliments de base d'un régime d'ours, avec un peu plus de créativité. Son activité semblait s'élever et travailler avec elle dans la maison des ours était devenu un processus plus facile. J'avais appris à tempérer mes attentes avec Shanti, et alors que j'étais contente de la voir progresser, avec le reste de l’équipe, j’ai gardé un œil attentif .Malheureusement, les vieilles habitudes sont revenues : repas sautés, moindre consommation, et finalement un refus renouvelé de manger.

Alors que je me suis assise près de sa tombe ce matin, je lui ai demandé pardon de n’avoir pas su mieux comprendre ses besoins et ses désirs. Je me suis répandue en excuses pour la cruauté que mon espèce lui a fait subir, et qui a créé tant de défis dans sa vie, même après avoir été délivrée et aimée si fortement. J'ai fermé les yeux et je l'ai vue dehors dans l'herbe, quelque chose que j’ai imaginé depuis des mois, mais que je ne verrai jamais.
En tant que responsable des ours, Shanti m'a appris la patience, la détermination et, surtout, à ne jamais ignorer l'importance de l'individualité. Shanti était aussi spéciale et unique. Ses défis, ses triomphes, ses joies, ses peurs et, bien sûr, ses goûts ne ressemblaient à aucun autre.

Personnellement, travailler avec Shanti à travers ses épreuves m'a donné le courage de faire face à certains de mes propres démons. Je ne peux pas penser que je lui ai rendu tout ce qu'elle m'a donné. Pourtant, je suis également soulagée que sa souffrance ait pris fin, et je vais m’accrocher aux souvenirs quand je la voyais rouler malicieusement dans un panier et aussi ses grandes pattes avec de la neige entre les griffes.
Repose en paix Shanti . Que ton nouveau monde soit sans douleur, plein de soleil et de fleurs de pommiers. Merci pour le temps que tu nous as accordé. Je t'aimerai toujours.


Jill Robinson fait face à ses peurs pour aider à mettre fin à la souffrance animale.


La fondatrice d’Animals Asia Jill Robinson et l'ambassadeur Peter Egan sont prêts à descendre en rappel de la tour la plus haute du Royaune Uni pour Animals Asia. Jill Robinson lutte pour mettre fin à la cruauté animale a combattu presque toute sa vie pour mettre fin à la cruauté animale, et depuis 23 ans, elle a aidé à sauver près de 600 ours des terribles fermes bile au Vietnam et en Chine.
Maintenant, elle va encore plus loin :

Le 17 juin prochain, Jill et 11 autres supporters d'Animals Asia, dont Peter Egan, l'ambassadeur britannique d’Animals Asia au Royaume-Uni et star du feuilleton Downton Abbey, descendront en rappel du haut de la plus haute structure du Royaume-Uni, la Spinnaker Tower de Portsmouth.

Ces héros vont être suspendus à 100 mètres en l’air, battus par les vents violents avec juste une corde et un harnais.


Jill dit:
«D'innombrables partisans courageux au fil des ans m'ont dit qu'ils ont vaincu leurs craintes en comparant ce qu'ils font face aux ours que nous sauvons, bloqués dans des cages des fermes à bile pendant des décennies. Avec cela à l'esprit, comment pourrais-je dire non ?
Aujourd'hui, nos sanctuaires sont pleins d'ours qui sont des sources d’inspiration, et j'y penserai quand je m'éloignerai du sommet, en faisant confiance un peu à la chance, à beaucoup de courage et à la corde sur laquelle je m'accrocherai.
Nos braves sauteurs ont besoin de votre soutien, s'il vous plaît parrainer Jill ou Peter pour donner un avenir encore meilleur à Animals Asia. http://uk.virginmoneygiving.com/fundraiser-web/fundraiser/showFundraiserProfilePage.action?userUrl=GoJill2017
En plus de sauver les ours de l'industrie de la bile, Animals Asia fait campagne toute l'année pour mettre fin au commerce de la viande de chats et de chiens et améliorer le niveau de bien-être des animaux captifs dans toute l'Asie.


En 2016, le travail de la Fondation a permis aux autorités chinoises de fermer ou d'arrêter la vente de viande de chiens dans 78 restaurants après avoir été alertés des pratiques illégales.
L'année dernière, l'ONG a également organisé 25 événements à travers la Chine pour éduquer les gens sur la cruauté envers les animaux, avec 15.820 personnes, tandis qu'au Vietnam, 20 vétérinaires dans les zoos ont mis en œuvre des pratiques de bien-être animal suite aux ateliers d’Animals Asia.



Tous les fonds recueillis à partir de cette descente en rappel permettront à Animals Asia de mettre fin à l’élevage des ours pour leur bile, de protéger les chats et les chiens et d’élaborer d’autres programmes de protection des animaux en captivité.

7 février 2017 : Ceux qui font la fête tournent le dos à la cruauté du festival du cochon au Vietnam


Cette année, les gens ont boycotté le festival du porc de Nem Thuong suite à la pression du gouvernement pour y mettre fin.
Les investigateurs d’Animals Asia estiment que les chiffres ont baissé d'environ un tiers cette année suite à la demande du gouvernement exigeant la fin de la cruauté tandis que les autorités locales voulaient s'assurer qu'elle restait dans le cadre du festival. La pression a fait qu’il n’y a pas eu d'abattage public des porcs. 
Cependant, les porcs sont toujours tués, de façon privée et d'une manière qui selon les organisateurs est conforme avec la pratique locale d’abattage. En outre, les spectateurs n'ont pas pu plonger leur argent dans le sang des cochons pour leur porter chance comme cela avait été le cas jusqu'en 2016.



Les années de campagne menées par Animals Asia à côté du tollé du public, de la médiatisation à haut niveau et de la colère des politiciens a provoqué des changements importants cette année. Il y a eu beaucoup plus d'activités sans cruauté comme le chant traditionnel, des événements sportifs, des concours de cuisine et des jeux pour enfants. On espère que cela continuera ainsi afin d'éloigner la cruauté envers les animaux, ce qui pourrait un jour signifier la fin des animaux sacrifiés lors du festival.
Thanh Nguyen, directeur du bien-être animal, a déclaré:
«L'événement de cette année montre que les organisateurs écoutent les critiques du public et des autorités et prennent des mesures pour changer. Malgré le fait que les autorités sont probablement satisfaites de ces nouveaux arrangements, nous continuerons à faire pression. Nous ne serons satisfaits que lorsque les animaux ne vivront plus de traumatismes dans le cadre des festivités de Nam Thuong.
La prochaine tâche consistera à travailler avec les organisateurs et le ministère local de la Culture, du Sport et du Tourisme pour les convaincre de ne plus faire défiler les porcs autour du village, ce qui cause également un stress et des souffrances aux animaux. Il existe de nombreuses façons de maintenir la tradition du défilé sans cruauté. Nous croyons que le village peut continuer à honorer son patrimoine et ses traditions tout en étant en phase avec la progression du Vietnam vers un pays moderne où les animaux sont traités avec humanité».


La campagne d’’Animals Asia pour mettre fin à la cruauté envers les animaux au festival du Nouvel An de Nem Thuong a commencé en 2014, lorsque des dizaines de milliers de partisans ont signé une pétition contre ce bain de sang.
La pétition a fait sensation au Vietnam dans les principaux médias suscitant un débat public sur l'utilisation des animaux dans les festivals. Un sondage en ligne a montré que 79% pensaient que l'abattage ne devrait pas être autorisé alors que le Ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme a décidé d'interdire tous les festivals «dépassés» et «barbares » en février 2015.
Depuis, quatre festivals dits «agression des buffles » et trois festivals de lutte contre les buffles ont cessé.

Dernières nouvelles : 2 février 2017 : Les ours du zoo indonésien de Bandung ont besoin de plus que de la nourriture


Les ours affamés du zoo indonésien ont besoin de beaucoup plus que de la nourriture indique Dave Neale le directeur du bien-être animal d'Animals Asia. Il a également réaffirmé que le lobbying auprès du gouvernement indonésien est un moyen efficace de parvenir à un changement durable pour les ours ainsi que pour les animaux souffrant de façon similaire à travers l'Indonésie.
Les ours de Bandung ont fait les gros titres des journaux des médias traditionnels après des vidéos postées sur le net les montrant entrain de mendier de la nourriture. Les vidéos datent de l’été 2016 à janvier 2017 et tandis que la condition des ours semble s'améliorer sur la dernière vidéo, il est clair que les ours font face à des problèmes qui vont bien au-delà de la nourriture. 
Dave Neale, a déclaré: " Depuis des années, Animals Asia a encouragé le Zoo de Bandung et d'autres dans le pays à améliorer le bien-être de leurs animaux. Il y a eu des changements positifs, mais ce n'est pas assez. Ces animaux méritent beaucoup plus. Pour un amoureux des animaux, le désir est toujours de déplacer ces ours, mais ce n'est pas pratiquement pas possible. Les ours sont la propriété du zoo et du gouvernement et nous n'avons pas le pouvoir de les déplacer du zoo. Au-delà de cela, toute solution à court terme à leurs soucis d'alimentation ne changerait pas le problème plus large à savoir que ces ours ont aussi besoin de soins adaptés. Le problème sous-jacent est que les règlements des zoos indonésiens ne définissent pas le bien-être des animaux et c’est ce qui cause la souffrance des animaux dans ce zoo et dans des installations similaires à travers le pays.



" Dave Neale a accueilli favorablement les nouvelles selon lesquelles le ministre de l'Environnement et des Forêts d’ Indonésie, le Dr Siti Nurbaya Bakar a répondu au tollé général. Voici ce qu’il a dit : «Depuis que je connais ce problème, j'ai envoyé une équipe sur le terrain pour vérifier directement l'état des ours au zoo de Bandung ainsi que pour recueillir les informations que je vais utiliser pour prendre la bonne décision. En outre, un vétérinaire est également inclus dans l'équipe pour effectuer un examen médical complet des animaux, y compris l'adéquation de l'état du lieu. Le Dr Bakar a également assuré que l'appui sera offert selon les besoins. 
Dave Neale a ajouté: "La lumière au bout du tunnel est que les ours malais du zoo de Bandung pourraient être le catalyseur qui verrait le gouvernement prendre des mesures concrètes. Tout d’abord aidons ces ours et puis espérons que la législation soit modifiée pour aider tous les animaux touchés de manière similaire, dans ce zoo et au-delà. Oui, ces ours ont besoin d'un régime alimentaire approprié. Mais ce que nous voyons, ce sont des ours qui s’ennuient sans nourriture ni enrichissements adéquats, conditionnés en mendiant pour la nourriture. La faim et la mauvaise alimentation peuvent entraîner des problèmes à long terme. Les amoureux des animaux à travers le monde ont été choqués et les ours ont besoin d'eux pour faire du lobbying en leur nom. Envoyez des courriers électroniques à l'ambassadeur dans votre pays, partagez des histoires sur les médias sociaux, dites aux gens ce qui se passe - tout cela ajoute de la pression et la pression peut conduire au changement. C'est la meilleure et unique façon pour les gens d'aider ces ours. " 

Le partenaire d’Animals Asia au Vietnam, l'ONG de bien-être animal, « Wild Welfare » travaille directement avec le Zoo de Bandung pour prôner les meilleurs soins et traitements pour les animaux. Des progrès ont été accomplis, mais ils sont entravés par les ressources locales et l'absence de lignes directrices juridiques pour des soins appropriés aux animaux.





Dave Neale a ajouté: «Nous savons déjà que le gouvernement se dépêche de fournir des réponses. Nous espérons que cela apportera des ressources au zoo et que celui-ci pourra ensuite mettre en œuvre des changements de gestion et d'aménagements si désespérément nécessaires. L'ONG basée en Indonésie pour la protection des animaux, la Fondation Scorpion, qui a filmé les ours avec l'aide d’Animals Asia, a souligné la difficulté d'aider les ours. Ils rappellent aux partisans qu'il n'y a pas de lieu sûr pour reloger les ours et que l'intervention du gouvernement est nécessaire pour un changement durable. 
Ils ont posté sur leur page Facebook: «Si nous demandons que les ours, les tigres, etc, soient déplacés, nous sommes souvent confrontés à la question, « déplacés où ? " Il n'y a pas de bon zoo en Indonésie et aucun n’a la capacité d’accueillir des animaux en plus. Tous les centres de sauvetage sont déjà surchargés. À moins que vous ayez vécu et travaillé en Indonésie, il est impossible d'imaginer les problèmes auxquels nous sommes confrontés chaque jour de notre vie pour sauver la faune. Cela nous fait du mal de voir les animaux souffrir, et c'est quelque chose que nous voyons et auquel nous devons faire face tous les jours de nos vies. Pour la première fois, le gouvernement commence à écouter et à agir. Cela est dû en grande partie à nos partisans. Merci. 



Animals Asia et la Fondation « Change for Animals « ont soutenu conjointement la Fondation Scorpion pour sensibiliser la population aux souffrances des animaux captifs en Indonésie et s'attaquer au commerce illégal de la faune du pays. Ces deux fondations ont applaudi Scorpion pour son engagement à sensibiliser au sort de la faune à travers l'Indonésie, tout en faisant pression pour le renforcement des lois visant à protéger la faune. Sans oublier les animaux, les deux organisations s'engagent à soutenir l'approche globale de Scorpion. Les soins des animaux en Asie continuent d'être un enjeu énorme dans les pays développés et dans les pays en développement à travers le continent. Alors que le manque de ressources dans certains pays, comme l'Indonésie ou le Vietnam, entraîne des soins médiocres, dans des pays plus riches comme la Chine, il y a d'énormes investissements dans les aquariums. On utilise les animaux dans des spectacles et il s’ensuit que la souffrance animale grandit. Ces industries commencent à ralentir à l'ouest.

Ce que vous pouvez faire : Animals Asia ne sous-estime jamais la puissance de l'écrit, et même si une seule lettre ou courrier électronique peut vous sembler ne pas être suffisants, l'expression collective des opinions de nombreuses personnes peut aider à apporter un véritable changement. 

Nous vous exhortons à faire tout ce que vous pouvez pour encourager le gouvernement indonésien à légiférer davantage contre les zoos qui sont capables de garder les animaux dans des conditions aussi épouvantables. Écrivez une lettre polie à l'ambassadeur indonésien et envoyez-la à l'adresse de l'ambassade principale dans votre pays. 

Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir des alertes par courrier électronique sur la dernière action pour laquelle nous avons besoin de votre aide. 

Renseignez-vous sur nos programmes de campagne contre le commerce de la bile d’ours , du bien être des chats et des chiens, et du bien-être animal en captivité Animals Asia est membre de la coalition pour les animaux d’Asie. Une coalition de 16 ONG internationales faisant campagne sur les questions de protection des animaux en Asie.