mardi 7 février 2017

7 février 2017 : Ceux qui font la fête tournent le dos à la cruauté du festival du cochon au Vietnam


Cette année, les gens ont boycotté le festival du porc de Nem Thuong suite à la pression du gouvernement pour y mettre fin.
Les investigateurs d’Animals Asia estiment que les chiffres ont baissé d'environ un tiers cette année suite à la demande du gouvernement exigeant la fin de la cruauté tandis que les autorités locales voulaient s'assurer qu'elle restait dans le cadre du festival. La pression a fait qu’il n’y a pas eu d'abattage public des porcs. 
Cependant, les porcs sont toujours tués, de façon privée et d'une manière qui selon les organisateurs est conforme avec la pratique locale d’abattage. En outre, les spectateurs n'ont pas pu plonger leur argent dans le sang des cochons pour leur porter chance comme cela avait été le cas jusqu'en 2016.



Les années de campagne menées par Animals Asia à côté du tollé du public, de la médiatisation à haut niveau et de la colère des politiciens a provoqué des changements importants cette année. Il y a eu beaucoup plus d'activités sans cruauté comme le chant traditionnel, des événements sportifs, des concours de cuisine et des jeux pour enfants. On espère que cela continuera ainsi afin d'éloigner la cruauté envers les animaux, ce qui pourrait un jour signifier la fin des animaux sacrifiés lors du festival.
Thanh Nguyen, directeur du bien-être animal, a déclaré:
«L'événement de cette année montre que les organisateurs écoutent les critiques du public et des autorités et prennent des mesures pour changer. Malgré le fait que les autorités sont probablement satisfaites de ces nouveaux arrangements, nous continuerons à faire pression. Nous ne serons satisfaits que lorsque les animaux ne vivront plus de traumatismes dans le cadre des festivités de Nam Thuong.
La prochaine tâche consistera à travailler avec les organisateurs et le ministère local de la Culture, du Sport et du Tourisme pour les convaincre de ne plus faire défiler les porcs autour du village, ce qui cause également un stress et des souffrances aux animaux. Il existe de nombreuses façons de maintenir la tradition du défilé sans cruauté. Nous croyons que le village peut continuer à honorer son patrimoine et ses traditions tout en étant en phase avec la progression du Vietnam vers un pays moderne où les animaux sont traités avec humanité».


La campagne d’’Animals Asia pour mettre fin à la cruauté envers les animaux au festival du Nouvel An de Nem Thuong a commencé en 2014, lorsque des dizaines de milliers de partisans ont signé une pétition contre ce bain de sang.
La pétition a fait sensation au Vietnam dans les principaux médias suscitant un débat public sur l'utilisation des animaux dans les festivals. Un sondage en ligne a montré que 79% pensaient que l'abattage ne devrait pas être autorisé alors que le Ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme a décidé d'interdire tous les festivals «dépassés» et «barbares » en février 2015.
Depuis, quatre festivals dits «agression des buffles » et trois festivals de lutte contre les buffles ont cessé.