dimanche 6 août 2017

La police arrête des trafiquants de viande de chien en Chine et sauve 35 chiens de l'abattage




Des chiens échappent à la mort après un raid de la police contre des trafiquants.

Lorsque la police de Chengdu est entrée dans le repaire des trafiquants, ils ont trouvé 35 chiens apeurés. Beaucoup portaient des colliers et certains étaient de pure race, suggérant qu'ils avaient été volés chez des particuliers.

Selon les médias chinois, jusqu'à 10 millions de chiens sont abattus dans le pays chaque année pour le commerce de la viande.

Un rapport publié par Animals Asia en 2015 a révélé des irrégularités à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement en viande de chien, y compris les animaux de compagnie empoisonnés à mort, et un manque des certificats de vaccination et /ou d’origine des animaux.
Animals Asia a rencontré le « Bureau de la sécurité publique » de Chengdu en février 2017 pour discuter des tactiques pour empêcher l'approvisionnement illégal de chiens volés, ce qui a permis le sauvetage de ce mois.

La directrice en charge du bien-être des chats et des chiens d’Animals Asia en Chine, Irène Feng, a déclaré :

"Ces chiens sont vivants parce que la police a agi pour les sauver. Peu de gangs de chasseurs de chiens ont été arrêtés à Chengdu, mais depuis notre rencontre avec les autorités en février, nous avons constaté qu'ils sont très désireux d'éliminer cette criminalité.

"Maintenant qu'ils savent comment les criminels fonctionnent et les cruautés qu'ils causent aux animaux et aux humains, nous pouvons nous attendre à voir une action plus forte des autorités".