mercredi 27 septembre 2017

Une vidéo virale permet de mettre fin à des spectacles cruels en Indonésie




Face à l'indignation publique, un zoo indonésien a annoncé qu'il stoppait les spectacles dans lesquels des ours et des orang-outan étaient obligés de se produire pour obtenir leur nourriture.
Des images déchirantes d'un ours affamé forcé de se produire pour des morceaux de nourriture ont choqué des centaines de milliers de personnes lorsque la Fondation Scorpion et son partenaire Animals Asia ont relayé les vidéos.
Une pétition mise en place par des internautes a connu un succès international.

Le zoo de Lembah Hijau à Sumatra (Indonésie) s'est retrouvé inondé de plaintes par courriels et médias sociaux et un mois plus tard, il mit fin à cette cruauté.

Les équipes de la fondation Scorpion ont confirmé après trois visites de contrôle que l'ours et l’orang-outan de huit ans appelé Boby ne sont plus humiliés et exploités à des fins lucratives par l'établissement.
Dave Neale, directeur de la protection sociale des animaux à Animals Asia a déclaré :
"Nous sommes très heureux que le zoo ait fait le bon choix en mettant fin à ces spectacles déchirants et cruels. Cela montre vraiment que les individus ont une puissance entre leurs mains et peuvent faire changer les choses. Si personne ne défend ces animaux et ne devient leur voix, ce genre de spectacles cruels continuera non seulement mais se développera.
"il faut se rappeler qu'il reste encore un long chemin à parcourir. Les loutres et les oiseaux, par exemple, sont encore maltraités dans cette installation de cette façon. Aucun animal n'a volontairement choisi ce genre de tours - ils doivent être forcés - et cela ne peut jamais être acceptable ".
Avec l'aide de la Fondation Animals Asia, la Fondation Scorpion fait connaitre au monde entier les souffrances des animaux en Indonésie.
Les enquêtes de Scorpion sur les zoos et les spectacles d’animaux ont fait la manchette des journaux dans le monde notamment lorsqu'elles ont révélé le mauvais état des ours en plein soleil dans le zoo de Bandung. La pétition du groupe français a alors recueilli 52 400 signatures !
Le ministre de l'Environnement et des Forêts de l'Indonésie a répondu personnellement et le zoo a ensuite engagé l'aide d'organisations internationales pour améliorer le bien-être et les conditions des ours.
Ils ont également fait pression sur la Commission de radiodiffusion de l'État de l'Indonésie pour interdire tout programme visant à promouvoir l'exploitation de la faune. Depuis lors, la commission s'est engagée à examiner les spectacles passés pour voir si des règlements ont été violés et prendre des mesures pour toute violation.

Au cours des années précédentes, les enquêtes de Scorpion ont contribué à révéler l'ampleur de la cruauté envers les animaux derrière la pratique répandue du tourisme « en éléphant ».
Les années récentes ont connu un changement global de la perception du public face à la performance animale. Jusqu'à présent, 19 pays ont mis en place des interdictions complètes sur les performances des animaux sauvages, alors que de nombreux États et localités ont édicté leurs propres interdictions.
Faites connaitre le martyre des animaux exploités dans le tourisme, refusez de participer à un spectacle de ce type et faites connaitre votre refus aux autorités et organisateurs de voyage. Soyez la voix des sans voix !