L'année 2017 en chiffres : sauvetages d'ours, pétitions et centaines de tonnes de fruits et légumes !


Qu'il s'agisse de nourrir nos oursons rescapés en Chine avec plus de 100 tonnes de fruits et légumes ou d'un accord historique pour mettre fin à l'élevage de la bile d'ours au Vietnam d'ici cinq ans - voici ce que nous avons accompli au cours des 12 derniers mois.
 
 
 
Culture de la bile d'ours
Nous avons signé un protocole d'accord avec le gouvernement vietnamien, consacrant la fin complète de l'élevage de la bile d'ours dans le pays d'ici 2022, et une vie libre pour les 1 000 ours actuellement détenus dans les fermes de ce pays.

À Chengdu, notre sanctuaire a organisé quatre événements dans des centres commerciaux pour promouvoir la protection de l'ours touchant environ 5 000 personnes.

Nous avons sauvé 18 ours des fermes à travers le Vietnam et nous les avons amenés vers leur nouvelle vie, sans douleur, dans notre sanctuaire vietnamien. Malheureusement, l'ours Rocky, est mort peu après son arrivée, mais les 17 autres continuent à aller de mieux en mieux.
Nous avons crée quatre jardins d'herbes en partenariat avec des pratiquants de la médecine traditionnelle dans les provinces vietnamiennes . 4 363 plantes de 30 types d'herbes pouvant remplacer la bile d'ours poussent maintenant dans les jardins.

L'équipe éducative du sanctuaire vietnamien a donné des conférences sur les ours à 886 élèves dans des écoles du Vietnam.

Dans le village vietnamien de Phung Thuong - un point névralgique pour le commerce de la bile d'ours - nous avons organisé huit événements, soutenus par des gardes forestiers, le gouvernement local et l'Association de la médecine traditionnelle qui ont offert des examens médicaux gratuits assurés par des médecins de la médecine traditionnelle à 1 450 personnes, qui ont reçu 1 500 bouteilles de médicaments à base de plantes contenant cinq alternatives à base de plantes à la bile d'ours.
Notre centre de sauvetage en Chine a réalisé plus de 40 activités éducatives qui ont touché plus de 120 000 personnes. C'est plus du double de la taille d'une salle comble dans un grand stade de sport.

3 572 visiteurs vietnamiens ont été sensibilisés aux questions liées à l'élevage de la bile d'ours - dont 1 562 étudiants de tous âges provenant de 23 écoles différentes.

Un dentiste sud-africain s'est rendu au Vietnam pour effectuer des traitements sur cinq ours , les soulageant ainsi des souffrances causées par des années de captivité dans les fermes .

Les ours du sanctuaire chinois ont grignoté 70 bocaux de tofu, 1 780 kg de fruits séchés, 112 bocaux de confiture de fraises, 544 kg de noix et 127 bocaux de pâte de prunes. Miam !

Au sanctuaire vietnamien, nous avons réalisé des intégrations impliquant 115 ours cette année, les présentant à de nouveaux amis et leur faisant plus d'espace pour de nouveaux ours secourus.

Bien-être animal en captivité

Nous nous sommes opposés aux activités de plus de 30 zoos en Indonésie et avons révélé la cruauté dont ont souffert des centaines d'animaux captifs . Nos travaux ont abouti à la création de trois zoos mettant fin aux interactions humaines avec les animaux, y compris les orangs-outans et les ours.
Notre travail a mis en lumière la cruauté infligée à des centaines d'animaux dans plus de 40 zoos en Chine. Il s'en est résulté la fermeture de quatre cirques itinérants, la fermeture de trois zoos et la fin de l'utilisation d'animaux dans le concours annuel du Festival du cirque à Zhuhai.

Plus de 1 000 vétérinaires en Chine ont pu se familiariser avec les anesthésiques et la gestion de la douleur grâce à nos ateliers dirigés par Emily Drayton, vétérinaire dans notre sanctuaire.

Nous avons sensibilisé le public à la souffrance des buffles utilisés dans les combats de buffles au Vietnam, ce qui a permis à 86% des citoyens vietnamiens d'exprimer leur opposition au Do Son Buffalo Fighting Festival par le biais d'un sondage en ligne.
 
 
 
Bien-être des chats et des chiens

À Yulin, en Chine - où se déroule chaque année le festival annuel de la viande de chien Yulin - Ya Dong (une société de consultants détenue à 100 % et conseillée par Animals Asia) a placé des publicités à grande échelle dans les gares routières de toute la ville pour promouvoir la compassion pour les chiens et les chats, atteignant un potentiel de 300 000 personnes .
Nous avons signalé 70 restaurants de viande canine à des administrations locales dans six villes, ce qui a donné lieu à des enquêtes gouvernementales sur 33 de ces restaurants. Au cours de l'année, un total de 48 restaurants ont fermé ou cessé de vendre de la viande de chien - ce qui pourrait sauver plus de 40 000 chiens par année.
 
 

Nous avons distribué plus de 21 933 affiches et dépliants à plus de 58 organisations et particuliers dans plus de 41 villes chinoises, à l'appui de leurs activités de sensibilisation et d'éducation du public visant à promouvoir le bien-être des chats et des chiens, pour un total de 109 665 personnes.

En Chine, notre film "Cat and Dog Welfare Around Us" a été diffusé 1 021 fois dans les espaces publics et dans 76 écoles dans plus de 30 villes de Chine, touchant plus de 88 000 personnes.

En Chine, Ya Dong a offert son soutien à 20 refuges pour chats et chiens dans 20 villes, en fournissant des vaccins et des traitements médicaux à plus de 3 500 animaux dans le besoin.
Dans les médias

Notre enquête sur la chaîne de supermarchés internationale Carrefour, exposant leurs ventes de viande canine en Chine a été couverte par les médias, notamment Yahoo!, Newsweek, New York Post, Daily Mail, The Guardian, le Washington Post et bien d'autres, atteignant un public potentiel de plus de 200 millions de lecteurs.
 
 
 
Bien que ces chiffres soient impressionnants, il en va de même pour les millions de personnes à travers le monde qui rendent possible le travail d'Animals Asia. Sans vous, rien ne se passe - et nous ne pourrons jamais assez vous remercier pour le privilège de travailler en votre nom, jusqu' à ce que la cruauté prenne fin.
 

Leur bonheur en guise de merci !


Six ours ont été sauvés par la fondation l'an dernier au Vietnam. Après une année de vie au sanctuaire de Tam Dao, regardez leur joie de vivre ! Merci à toutes et à tous qui avez permis que ces animaux vivent enfin heureux et respectés !





La joyeuse équipe bravant le froid !


Le stand de Noël à Paris : rien n'arrête le groupe français !
Rappelons que nous sommes présents dans une quinzaine de manifestations en France entière, informant le public français des actions de la fondation... Notre présence est désormais connue, reconnue de toutes et tous !
L'année 2018 nous portera à Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Paris ...Nous serons partout, foi d'Animals Asia !
 
 

Six ours sortis de l’enfer au Vietnam




Les équipes de sauvetage d’Animals Asia au Vietnam ont sorti six ours de l’enfer des « fermes à bile » dans la province de Binh Duong.
 Surnommés Tim, Anh Sang, Mia, Manu, Holly et Mana, les six bêtes sont brisées par plus de dix années de tortures, encagées et utilisées comme des produits. Ils n’ont bénéficié d’aucun soin ni d’aucune attention qui auraient rendu leur quotidien supportable.
Ils ont très probablement été piégés dans les forêts, certains d’entre eux ont perdu une partie de patte, comme cela arrive lorsque les ours tombent dans des pièges à loup faits de lourdes mâchoires de fer montées sur ressort.
Le chirurgien vétérinaire, Joséphine, a identifié 3 ours nécessitant des soins spéciaux : l’ourse Holly a perdu son avant-bras gauche et la majeure partie de son arrière bras gauche ; Mana est peut-être aveugle ; et Anh Sang montre des signes de stress. 
Tous sont terrifiés, affamés et extrêmement abattus.
Les ours ont pris la route dans des camions aménagés et sont acheminés vers notre sanctuaire de Tam Dao, au Nord du Vietnam. L’équipe chemine lentement et ménage de nombreux arrêts durant lesquels les animaux sont abreuvés et nourris.
A Tam Dao, ils recevront tous les soins et les attentions que leur état nécessite. 
Après un checkup et une évaluation de leur comportement, ils pourront commencer une nouvelle vie, empreinte de dignité et d’amitié, au milieu de leurs congénères et d’une équipe de soigneurs attentifs et expérimentés.



Lettre ouverte à Mme Macron


Madame
Votre intérêt pour le petit panda prêté par la Chine nous émeut et nous attriste.
Ce petit animal est destiné à être captif toute sa vie et je ne suis pas sûre que cette perspective soit réjouissante pour lui et qu'il faille célébrer la naissance d'un futur et long esclavage.
Sa mère est issue du centre de reproduction à Chengdu en Chine, situé à une dizaine de kilomètres de notre sanctuaire Animals Asia dans lequel nous recueillons des ours horriblement torturés pour les besoins de la médecine traditionnelle chinoise.
Nos pauvres ours ne sont pas célébrés par la tradition et leurs infinies douleurs n'ont visiblement recueilli ni compassion de votre part, ni même un quelconque intérêt. Quelle tristesse !
Puisque le Président de la République, votre époux, doit se rendre prochainement en Chine, je vous demande instamment de parler de ces ours oubliés du monde.
La diplomatie pourra alors s’enorgueillir d'un acte noble et juste;
Je vous prie de croire, Madame, en l'assurance de mon profond respect.
Michèle Jung
0619026019
responsable du groupe français Animals Asia