ACPA : une coalition contre la consommation de viande de chiens et de chats en Asie




Cinq associations réunissent leurs efforts depuis mai 2013 pour aider les autorités à prendre en compte la souffrance animale, notamment dans les trafics entre les différents pays d’Asie. L'Asia Canine Protection Alliance (ACPA) a été créée pour mettre fin au commerce inhumain de viande de chien responsable de l'abattage d'environ 5 millions de chiens destinés à la consommation humaine par an et présentant un risque pour la santé humaine. L’ACPA réunit Animals Asia, Fondation Change for Animals, Humane Society International, Four Paws et Soi Dog Foundation.
Déjà, des avancées !
Elle a réussi à mettre un terme au trafic transfrontalier de chiens en provenance de Thaïlande, du Cambodge et du Laos vers le Vietnam, et l'accent est maintenant mis sur le mouvement des chiens entre les provinces du Vietnam et les questions de quarantaine.
En juillet 2016, de nouvelles lois sur le bien-être des animaux ont été introduites. En 2017, ACPA s'est concentré sur la mise en œuvre de la loi et sur ce qu'il fallait faire avec les chiens confisqués : il y a eu une réunion pour discuter de la marche à suivre le 9 novembre 2017.
Le projet de 2018
En 2018, le travail de l’ACPA se concentrera sur la valorisation de la « quarantaine » (période de mise à l’écart des animaux confisqués et qui permet de les soigner et de contrôler leur origine). Cela sera aussi l’occasion de créer des refuges pour les animaux volés à des fins de consommation humaine. Le coût du projet pour l'APAC est de 10 000 dollars.
Santé publique et bien-être animal
Alors que le commerce de la viande canine continue d'être défendu par beaucoup de gens comme la "culture" ou la "tradition", la réalité est que le commerce, la vente et la consommation de chiens ont un impact significatif sur le bien-être des animaux, la santé publique et la sécurité, ainsi que sur les tentatives à l'échelle régionale de contrôler et d'éliminer la rage, et sont poussés par ceux qui font d'énormes profits au grand péril pour la santé humaine, la sécurité publique et le bien-être des animaux.
Le commerce encourage les activités illégales, y compris le vol d'animaux de compagnie par des bandes criminelles. Parmi les répercussions, mentionnons la mort de ceux qui volent des chiens par des groupes/individus d'autodéfense qui ne croient pas que la loi peut les protéger, et de propriétaires d'animaux de compagnie tués qui protègent leurs animaux. 


L'objectif initial de l'ACPA est de mettre fin au commerce et à la demande de chiens de Thaïlande, du Laos et du Cambodge au Vietnam pour répondre à la demande de viande de chien et de produits associés. On estime que jusqu' à 5 millions de chiens sont échangés et abattus à cette fin au Vietnam chaque année ; cependant, il est impossible d'obtenir des chiffres et des données précis car, où qu'il existe, le commerce de la viande canine ne respecte pas les lois et règlements en vigueur et l'abattage, la vente et la consommation de chiens sont largement non réglementés.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.