Quelques nouvelles d’Indonésie et des ours.



Bonjour à tous

Je me permets de vous envoyer quelques nouvelles d’Indonésie et des ours.

Pendant l’année 2019 et début 2020 nous avons réussi à finir la construction des 15 enclos forestiers à Samboja Lestari pour ses 72 ours malais du Borneo Orangutan Survival Foundation (BOSF), et nous avons aussi construit un enclos de 1 hectare pour 5 ours au refuge du Orangutan Foundation Internatioanl (OFI). Nous sommes actuellement en train de transférer les ours dans ces nouveaux enclos. Pour en savoir plus :


L’arrivée inattendue de 9 oursons à Samboja Lestari depuis Septembre 2019 nous a gardé bien occupé. Les plus petits on besoin d’attention 24 heures sur 24 et les plus grands ont besoin d’être promenés en forêt et de recevoir de l’affection afin qu’ils puissent devenir des adultes sains et confiants malgré le fait d’avoir été capturés et privés de leur mère dès leur plus jeune âge. J’espérais que nous puissions tenter de relâcher certains de ces oursons à la vie sauvage comme je l’avais fais dans mon film Life is One, mais avec la crise actuelle du COVID-19 qui frappe aussi l’Indonésie, il n’est plus possible de planifier de tels projets.

Une fois que tous les ours de Samboja Lestari sont installés dans leurs nouveaux enclos et que la crise du COVID-19 sera derrière nous, j’espère me rendre dans un autre refuge appelé le Wildlife Rescue Centre (WRC) à côté de Jogjakarta sur l’ile de Java. Ce refuge abrite environ 150 animaux de toutes les espèces, du crocodile à l’orang-outan, et tous ont besoin de meilleurs conditions de vie. Ma prochaine mission sera donc de rendre la vie ces animaux (et des employés) plus agréable. Mais pour l’instant le WRC fait face à de grandes difficultés financières car ils dépendent des dons des bénévoles étrangers qui ont tous annulés leurs séjours. Le refuge à besoin d’aide pour nourrir les animaux et payés ses frais de gestion. Pour en savoir plus, je vous invite à visiter le blog de Aider les Ours :


Il y a tellement d’animaux qui vivent dans des conditions lamentables en Indonésie, et le COVID-19 ne fait qu’empirer les choses. Mais je suis encore sur place, seul contre Goliath, à aider autant d’animaux que je puisse avec les moyens à ma disposition. Parfois je ne peux rien faire de plus qu’un geste de solidarité :


 Au nom des ours et de tous les animaux que je parviens à aider grâce à votre soutien, merci.



Patrick Rouxel