Une deuxième ville chinoise bannit la consommation de viande de chien et de chat


Le mois dernier, Shenzhen est devenue la première ville chinoise à interdire la consommation de viande de chien et de chat. Depuis, les défenseurs des droits des animaux entrevoient une lueur d’espoir : cette mesure révolutionnaire pourrait créer un précédent, avoir un effet domino, et se répandre dans le reste du pays. Et c’est ce qui commence à se produire…

Lire la suite...