Des nouvelles sur le sauvetage de la petite Wonder




Il y a deux semaines, Animals Asia a sauvé et recueilli un bébé ours issu du trafic illégal au Vietnam d’animaux sauvages. Nous l’avons baptisé Wonder, puisque nous ne savions pas comment avait été sa courte vie jusque-là et ce qui lui serait arrivé si nous ne l’avions pas secourue à temps. Nous avons voulu l’aider à recouvrer confiance et la sortir d’un début de vie traumatisant, lui faire découvrir un autre monde. Et puis, sa fourrure au niveau du cou et de sa poitrine forme un beau W, d’où aussi ce nom que nous lui avons choisi. 

 Ses premiers pas

 Pendant ses premiers jours au sanctuaire d’Animals Asia au Vietnam, Wonder était, de façon tout à fait compréhensible, très nerveuse et confuse, montrant des mouvements de stéréotypie souvent observés chez les animaux captifs. Comme tous les ours que nous recueillons et que nous emmenons dans nos sanctuaires, Wonder est passée par un check up médical par notre équipe vétérinaire pour évaluer son état de santé et traiter tout problème immédiatement. Shaun Thomson, l’infirmier vétérinaire en chef, a assuré n’avoir trouvé de préoccupant chez Wonder, qu’elle avait seulement besoin de temps pour grandir et suivre un deuxième check médical de son état de santé.

Nous avons déménagé Wonder dans la zone de quarantaine, où tout nouvel arrivant passe ses premiers jours en observation et aussi afin de préserver les autres résidents de toute infection potentielle.


La période de quarantaine


Tout autant que pour les protéger et les observer, la période de quarantaine est essentielle à leur intégration à la vie au sanctuaire

Parce que les ours que nous sauvons et recueillons ont passé la plus longue partie de leur vie dans des cages minuscules, il est extrêmement important qu’ils ne soient pas projetés subitement et brutalement dans un large espace ouvert, ce qui pourrait les désorienter ou les perturber.

Ainsi les 45 premiers jours de Wonder au sanctuaire se passeront dans une cage temporaire où elle recevra les soins réguliers nécessaires, ses repas et autres encas gourmands, ainsi que des objets pour des activités, des jouets et beaucoup d’amour et d’attention.



Construire sa confiance


La période de quarantaine permet à notre équipe de soin des ours d’avoir tout le temps et l’espace nécessaire pour évaluer et pourvoir à tous les besoins psychologiques, émotionnels et physiques de Wonder, à cet âge si important dans son développement. Elle permet également d’observer son caractère, son tempérament, et ses réactions à ce nouvel aliment.

Et peut-être le plus important, cette période permet à Wonder d’avoir tout le temps et l’espace nécessaire pour apprendre à faire confiance à ses soigneurs, développé un lien avec eux et prendre confiance en elle.

La patience de Wonder et la compassion et le dévouement de ses soigneurs sont ce qui peut remplacer ce que sa mère, dans la nature, lui aurait prodigué

 

 

Exactement comme un enfant !


Après seulement quelques jours avec nous, la curiosité de Wonder a eu raison d’elle et elle a commencé à accepter et prendre les encas proposés par ses soigneurs.

Le soulagement et la joie de ses soigneurs étaient visibles quand ils la regardaient découvrir toutes les nouvelles choses qui l’entouraient. En un rien de temps, elle allait et venait et se laissait faire, toute régalée de ses nouveaux délices qui lui étaient proposés, curieuse de ces nouveaux bruits, de ces nouvelles matières qu’elle pouvait toucher : des sacs en toile de jute, de feuilles de bananier, des tubes remplis de gourmandises et ce qu’adore les ours lune : un tuyau d’arrosage.

Elle s’est aussi mise à manger, boire et dormir plus calmement. Et comme une de ses soigneuses Phuong, qui est maman de deux enfants, l’a remarqué : "Wonder est comme une enfant, plus attirée et intéressée par un nouveau jouet que par la nourriture !"


Un avenir plein d’espoir pour Wonder et d’autres bébés ours issus de trafics


Nous sommes confiants sur le fait que Wonder deviendra une ourse joueuse, confiante et heureuse, grâce à la patience, la détermination et le dévouement des soigneurs.

Mais comme lors de beaucoup de sauvetages que nous menons, celui de Wonder nous laisse un goût amer : nous savons qu’il y a toujours des trafiquants, qui attrapent des bébés ours, qui ls séparent de leurs mères dans la nature, si jeunes, et qui les vendent ensuite dans de troubles circonstances mais on le sait de terrifiantes situations pour de si petiots ours.

L’homme qui a été arrêté pour trafic de Wonder faisait partir d’une plaque tournante de trafic. Même s’il doit faire face à une peine de prison, son large réseau est toujours actif.

La police de Dien Bien qui a intercepté l’opération des trafiquants et récupéré Wonder travaille activement à la capture du gang responsable.

Notre formidable équipe de sauvetage, Hiep Ngoc et Tuan, ont tissé de solides relations avec les forces de police et nous gardons espoir qu’ils nous contactent s’ils récupèrent d’autres petits bébés ours de cet abominable trafic.