Nanning

Préserver l'avenir des ours de Nanning en Chine
(Article du 13 décembre 2015 traduit de l'anglais)




2015 a été une année de dur labeur et de frustration pour Animals Asia dans la lutte pour assurer un avenir aux 123 ours d’une ancienne ferme à bile située à Nanning, en Chine. Animals Asia a repris la ferme en Avril 2014 après que les propriétaires aient annoncé qu'ils ne voyaient aucun avenir à l'industrie de bile d'ours. Comme il n'y a pas d'autres organismes de sauvegarde des ours en Chine, sans Animals Asia, les ours auraient sans doute fini abattus ou vendus à d'autres fermes biliaires ou à des cirques. A l'origine, le plan avait été de déplacer 30 ours à Chengdu, le premier sanctuaire d’Animals Asia en Chine, libérant de l'espace pour transformer la ferme de Nanning en sanctuaire. Cependant, avec des sensibilités autour de l'industrie de la bile qui entrave l'octroi de permis de transfert, cela a entraîné des délais.



Maintenant, une société de développement a établi un partenariat avec le gouvernement local et l’achat de la terre est entré en vigueur. Cela a rendu tout développement impossible pour Animals Asia et a également compliqué le processus d'autorisation de transfert. Toutefois, il est prévu qu'une fois l'achat effectué, tous les ours pourront revenir à Chengdu . Dans l'intervalle, Animals Asia fait pression pour la libération de plusieurs ours qui ont besoin de soins médicaux qui ne peuvent être fournis qu’à Chengdu.
"Nous travaillons dur avec les autorités pour résoudre ce problème et nous espérons voir un premier groupe d'ours rejoindre notre sanctuaire de Chengdu au début 2016. «Quand vous parlez d'aider ces ours, rien ne se réalise facilement et tandis que nous manquons parfois de patience, nous sommes optimistes sur le fait que les ours seront bientôt déplacés. Nous travaillons et nous croyons à une fin heureuse pour ces ours ". (Jill Robinson )



Pendant ce temps, sans être en mesure de changer la structure de l'ancienne ferme à bile, le personnel d’ Animals Asia essaie de créer un meilleur environnement pour les ours à Nanning. Les ours sont installés de chaque côté d'un couloir central. Ce qui était autrefois des cages d'extraction de la bile sont devenus des espaces où les ours ont de quoi se coucher. Bien que loin d'être idéal - l'espace accordé aux ours permet à l’équipe de travailler.




«Nous voulions dès le début transformer la vie de ces ours. Nous avons donc commencé par changer leur régime alimentaire et veillé à ce qu'ils aient toujours assez d'eau. Nous avons même creusé un puits. Nous avons nettoyé les cellules et essayé de les transformer en tanières où les ours peuvent avoir un certain confort. Ils reçoivent maintenant la même nourriture que nos ours de Chengdu. "En plus de cela, l’accent a été mis sur sur l'enrichissement de leur environnement en mettant des jouets à leur disposition. L'équipe a planté des bananiers pour que nous puissions utiliser leurs feuilles afin que les ours puissent les utiliser pour jouer ou se confectionner un nid. "Chaque ours bénéficie également d'une petite piscine qui leur permet de se rafraîchir pendant les mois d'été et aussi d’avoir un autre endroit pour jouer. «La différence entre hier et aujourd’hui est comme la nuit et le jour. Maintenant, les ours sont heureux et curieux, ont une meilleure alimentation et de meilleurs soins. Ils ont quelque chose à espérer " ( Nic Champ directeur de l’équipe vétérinaire)
En plus de cette transformation - tous les ours adultes ont eu un examen médical et des opérations ont été réalisées pour aider pour enlever des dents abîmées, et régler d'autres problèmes de santé, afin que les ours vivent sans souffrir. Pour les ours qui ont souffert d’ extractions biliaires le but est de leur retirer la vésicule biliaire, une fois qu'ils seront déplacés vers le sanctuaire de Chengdu. En outre, pour les jeunes ours, l'équipe a été en mesure d'en intégrer plusieurs par paires. Ce processus est en cours et va permettre aux ours d’avoir une vie plus heureuse. " Nous avons construit des décennies d'expérience dans le sauvetage des ours en Chine et au Vietnam, et nous les avons vu leur santé s'améliorer grâce à nos soins. Nous ne doutons pas que notre patience sera finalement récompensée en voyant les ours vivre la vie qu’ils méritent. La clé de la qualité des soins a été le travail du personnel sur place. Sous la direction du personnel d’Animals Asia, d’anciens ouvriers agricoles ont été retenus et re-formés à une approche conforme aux principes de protection de la santé des animaux.
Pour un ours - Smudge, le dernier ourson né sur place – cette ferme est le seul foyer qu'elle ait jamais connu. Mais, avec un maximum de 30 années de vie devant elle, le personnel d’Animals Asia espère qu’elle pourra bientôt profiter de nouveaux espaces et du soleil. ( Jill Robinson ")